page éditée le 21/05/03
dernière mise à jour : le 21/05/03
--
> archives programmations----> sommaire diffusions---- > archives festivals---- > festivals francophones---- > festivals internationaux

[english]

accueil---recherche---structures---cinéastes---films---textes---entretiens---pratique---adresses ---liens


cineastes.net

12ème festival Côté-Court /Pantin, France
— 28 mars, 6 avril 2003 —



le programme détaillé sur le site de Côté-Court :
http://www.cotecourt.org

http://perso.wanadoo.fr/cote.court/2003


EDITO

Les liens entre le cinéma militant et le film court semblent placés, à priori, sous le signe de l’évidence. Court par nécessité (économique), le cinéma militant l’est parfois par souci d’efficacité (politique). Cinéma de l’urgence et de la précarité voire de la clandestinité, cinéma d’agitation ou de propagande, le cinéma militant offre un témoignage indéniable sur l’histoire du XXème siècle au travers de ses espoirs et désespoirs révolutionnaires, de ses idéologies et dissidences. Mais, est-il un genre à part entière avec des formes, des influences, des écoles cinématographiques ? A-t-il ses chefs-d’œuvre ? Peut-il naître du désir d’un cinéaste ? Peut-il dépasser ce pour quoi il a été pensé ? Les questions qu’il pose et la richesse de sa production nous ont donné envie de le porter sous les projecteurs avec cette rétrospective.

Plurielle et pluridisciplinaire, la danse contemporaine occupe une place unique dans le monde des arts du spectacle. Elle se nourrit de tout (poésie, arts plastiques, théâtre, cinéma, cirque…) et repousse un peu plus chaque jour les limites de ses champs d’expérimentation. Elle entretient une relation étroite et parfois orageuse mais plus souvent féconde avec le théâtre. Filmer la danse " danse et théâtralité I " est une programmation pour voir et découvrir les liens à la fois mystérieux et évidents qui les unissent.

Le cinéma lui aussi repousse chaque jour un peu plus ses frontières, en témoignent le renouveau du cinéma dit expérimental avec une nouvelle génération de cinéastes radicaux et indépendants, et la persistance d’aînés toujours plus intransigeants malgré des difficultés de production inchangées. Ce cinéma inclassable prouve que le 7ème art est loin d’avoir épuisé ses potentialités créatives. Il nous a semblé essentiel d’accorder à cette cinématographie une place de choix au sein du Festival, ce sera Focus, une sélection internationale de films différents.

Côté court propose également, une mise en lumière d’Arnold Pasquier et Thomas Draschan, deux jeunes artistes dont les films se situent justement à la lisière du cinéma, de la vidéo et des arts plastiques. Ciné-vidéartistes, ils tracent chacun un sillon de cinéma très personnel, où la démarche prime sur le résultat, où la recherche est prépondérante. Des artistes à suivre de près.

Françoise Lebrun, Présidente

Jacky Evrard, Délégué général




Focus 03 : 6 programmes de films et vidéos expérimentaux

Confrontation 03 : Thomas Draschan & Arnold Pasquier








Côté-Court, mai 2003
.



Contact

Festival Côté-Court
104, avenue Jean-Lolive
93500 Pantin

t él : 01 48 91 24 91
f ax : 01 48 44 93 95

cote.court@wanadoo.fr

http:// www.cotecourt.org





haut de page
------------

télécharger l'annonce presse du 12ème festival : http://www.cineastes.net/doc/infos-cote-court-03.pdf

Focus : http://www.cotecourt.org/pages/focus.asp


Confrontation : http://www.cotecourt.org/pages/confrontation.asp

Militance, Engagement : http://www.cotecourt.org/pages/retrospective.asp