page éditée le 01/12/02
dernière mise à jour : le 01/12/02

> l'ébouillanté----> principales structures francophones

[english]

accueil---recherche---cinéastes---films---textes---entretiens---festivals---pratique---adresses ---liens


cineastes.net

L'ébouillanté #3 /déc 1995, Paris
— news —


télécharger en word (.rtf) :
news #3



PARIS

Il paraît qu’à Grenoble, on ne recule pas devant la modernité. Qu’on aurait acquis un maquinetoche. Bravo. Grâce à Pip, l’Abominable, lui, est déjà sur internet avec le forum frameworks@listserv.aol.com dédié au cinéma expérimental. On a pas de local, mais on a des idées… (Ah, ces parigots, qu’ils sont snobs !)
PARIS
Sa place de grève…
Ses monuments célèbres…
Son centralisme peu démocratique…
Son sympathique ex-maire président…
Son Centre National de la Cinématographie…
Sa politique du logement pour le moins OPAC…
L’Abominable est toujours en quête du home sweet home, ne serait-ce que pour stocker les quintaux de matos glanés ça et là… Au programme, si les mètres carrés le permettent, en plus des fameuses mains dans l’acide, les oreilles au larsen avec du report son magnétique 16 mm…




GENEVE

Petit à petit, Genève s’équipe…
Déjà heureux possesseurs d’une spire LOMO Super 8, la spire JOBO 16 est pour bientôt. Ne reculant devant aucun péril, ils se sont construits une cuve en bois intérieur plexi. Brevet déposé tous pays y compris la Suisse et l’URSS.
Des soirées promo pour le labo sont au programme avec les sept ou huit personnes qui y ont travaillé. Ce serait d’ailleurs une bonne idée de faire voyager ces programmes de films… Avis au amateurs !
Contactez Ulrich, Michaël, ou Gaëlle.




MARSEILLE

Il est des petits ports de pêche où il fait bon vivre, où les initiatives - empreintes d’urgence - de regroupement face à la normalisation de la culture semblent toujours plus lentes à trouver, au-delà d’un écho favorable et sympathique, de véritables implications déterminantes. C’est un peu ce qui se passe à Marseille, où le projet d’Alex et Gilles consistant à investir un espace à plusieurs associations pourrait se transformer en un projet plus simple regroupant uniquement un atelier de film et un studio de répétition
de Tom Cora, nouveau venu sur la côte Méditérranéenne.
En effet, si un nombre important de cinéastes manifestent un certain intérêt, personne ne s’investit vraiment. Mais il y a de l’espoir, avec déjà deux tables de montage 16mm dès que le lieu sera trouvé, le développement Super 8 et 16 mm
ne tardera pas.





Cuirassé METAMKINE

A Grenoble, les Métamkine brothers cherchent à s’agrandir. Après avoir laissé tombé le plan SDEM, et passé moult nuits blanches à pondre un dossier en béton, ils ont eu un bon écho auprès de la Ville. Forts de ce succès, ils s’attaquent maintenant à la DRAC, au département, à la région, au CNC… Souhaitons leur bonne chance, nous qui savons ce que monter un beau gros dossier veut dire !
Plus concrètement, ils se sont offerts un Steinbeck 16 et du matos son (bientôt en service) et le gros lot d’une vente à Toulon qu’ils n’ont même pas encore vu ! (vive les soumissions
cachetées !)
Résultat : le labo est plein jusqu’à février.
D’autre part, ils préparent des coproductions MTK-studio de la Drague autour de rencontres ciné-musique et sur la base d’échanges de bons procédés entre le labo et le studio.





NANTES

Toujours pas de lieu, si ce n’est une promesse de la Mairie : un grand local, mais pour quand ? En attendant, les Nantais ont une spire russe et pas mal de matos de prise de vue.






 


haut de page
------------