page éditée le 12/05/03
dernière mise à jour : le 12/05/03

> sommaire des textes .................. > sommaire des entretiens

[english]

cineastes.net déménage : retrouvez cette page sur http://www.exprmntl.net
accueil---contact---recherche---structures---cinéastes---films---textes---entretiens---festivals---pratique---agenda---annuaire ---liens---go

cineastes.net


La Fin de Cinérivage
— par Olivier Isaac et Pierre De Paepe —



Il fallait prendre une décision quant à l'avenir du site maintenant. Certains, déjà, s'inquiétaient d'un soi-disant silence qui, en réalité, consistait en une longue réflexion, difficile, délicate, douloureuse même.
Allons droit au but : l'aventure Cinérivage s'arrête ici, la disparition de Françoise De Paepe, fondatrice, tête pensante et principale contributrice du site ne permettant pas, à nos yeux, la poursuite de ce magnifique projet.

Cette décision a été prise à tête reposée ; elle est sans appel. Elle ne nous réjouit pas plus que les visiteurs du site, mais nous semble être la plus souhaitable des solutions qui s'offraient à nous.
L'analogie du livre, qui a été développée par plusieurs d'entre vous, au fil des commentaires, ne nous semble pas exacte. Il s'agit moins ici de brûler l'œuvre exceptionnelle de Françoise De Paepe que de refuser d'en écrire les derniers chapitres sans elle.

Dans notre esprit, apposer le mot Fin à Cinérivage ne signifie pas vouloir effacer " toute trace " de Françoise. C'est au contraire respecter sa mémoire, en se satisfaisant de l'acquis de ces deux années magnifiques, placées sous le signe de la cinéphilie.

Le site s'est donc retiré de la Toile. Pour quelques temps. Il y réapparaîtra plus tard, sous une forme archivée. Preuve s'il en fallait que nous ne sommes pas en train de faire un autodafé. Respecter la mémoire des personnes qui nous étaient chères c'est aussi savoir s'effacer et respecter, précisément, le silence et le vide laissé par leur disparition.

Cette décision fut d'autant plus difficile à prendre qu'une partie des contributeurs du site se sont positionnés en faveur de la poursuite de l'aventure Cinérivage.

Il convient ici de les remercier chaleureusement pour leur motivation et leur travail bénévole qui, pendant deux ans, ont permis au site d'évoluer et de devenir ce qu'il était dans ses derniers développements : un haut lieu de cinéphilie, polyphonique et ouvert au débat.

Pour cela, et pour tant d'autres choses, Lucas Balbo (photo mystère, illustrations diverses), Raphaël Bassan (cinéma expérimental), Jacqueline Cham (traductions néerlandais-français), Isabelle Corbisier (critiques, traductions anglais-français), Christian Collin (critiques), Georges Coune (cinéma fantastique), Linda Crivits (dont aucun texte n'a pu être publié mais qui venait de se joindre à notre équipe), Christophe Dauder (infographie), François De Backer (critiques issues de la revue Grand Angle), Michel Eloy (Les Nouvelles du Fronton, vaste travail critique et historique tout entier consacré aux péplums), Felix (cinéma d'animation), Pascal-Manuel Heu (texte sur la critique française, qui n'a pu être publié sur le site), Jean-François Houben (illustrations pour les hommages à André Delvaux et à Maurice Pialat, galerie de photos sur les compositeurs de cinéma), Alex Kleimenov (un texte sur la difficile distribution des films français en Ukraine), Jean Leirens (critiques issues de La Revue Générale), Mademoiselle M. (galerie de photos Jeux de dames), Kathy Mathys (musique de films), Francis Moury (critiques de DVD issues de dvdrama.com, galerie de photo Actrices Fatales), Krystyna Pasternak (traductions néerlandais-français), Marlène Pilaete (pour la sublime Collection de Marlène de A à Z, reprenant des cartes postales originales d'actrices, le tout richement noticé), Colas Ricard (cinéma expérimental), feu Selim Sasson (le célèbre animateur du Carrousel aux Images qui, malgré sa maladie, a collaboré au site par l'entremise de ses Billets d'humeur et de ses nombreux encouragements), Sofia (compagne de Selim, elle nous a fourni de multiples documents le concernant) et Jean Wéra (livres cinéma) doivent être remerciés. Tous ont, à un moment ou à un autre, plus ou moins régulièrement, écrit des articles ou fourni de la documentation pour Cinérivage.

A côté de ces contributeurs directs, remercions aussi tout particulièrement ceux qui ont eu la gentillesse de répondre au Questionnaire Cinéphilique et/ou au Questionnaire-bis concoctés par Françoise. Sans eux, Cinérivage n'aurait pas été ce qu'il a été.

Merci aussi à ceux qui ont pris la plume pour raconter une cinéphile et truculente Histoire vraie ; à ceux qui nous ont transmis des autographes pour la galerie homonyme. Merci enfin au Journal du Médecin qui a gracieusement autorisé la mise en ligne des articles de Françoise.

Voilà pour la partie la plus apparente de l'aventure. Mais il y eut aussi des apports qui, plus discrets pour les visiteurs, n'en étaient pas moins indispensables au bon fonctionnement et à l'animation du site. Nous pensons ici à tous ceux qui commentaient les articles (dans les limites de la courtoisie), à tous ceux qui étaient en contact régulier avec Françoise De Paepe et qui lui communiquaient adresses, astuces, idées, réflexions.

Un immense et spécifique merci, donc, à Jean-Pierre Bouyxou (et à ses nombreuses connaissances, dont Stefano Piselli et Gérard Lenne) : dès le début de Cinérivage, il a soutenu Françoise. Son humour, ses multiples attentions, son érudition la réjouissaient au fil de leurs nombreux échanges de mails. Nous lui devons, entre mille autres conseils, la co-réalisation des sondages qui, au fil des mois, exploraient les multiples aspects du cinéma. Il a aussi eu la gentillesse de nous transmettre divers documents (illustrations, autographes).
Enfin, merci à ces surfeurs anonymes qui, des quatre coins du monde, venaient nous rendre visite régulièrement…

En espérant que, sans nécessairement la partager, vous comprendrez cette décision, il nous reste à vous présenter nos meilleures salutations cinéphiles. En vous disant : à bientôt ! Sur la Toile ou dans les salles obscures.

Olivier Isaac
Pierre De Paepe


La vie est un long film.
Tranquille, regarde-la passer.
Françoise De Paepe
(En réponse au Questionnaire Cinéphilique)




Olivier Isaac et Pierre De Paepe, mai 2003











haut de page
-------------------