page éditée le 14/11/03
dernière mise à jour : le 14/11/03
----
> sommaire des textes

[english]

cineastes.net déménage : retrouvez cette page sur http://www.exprmntl.net
accueil---contact---recherche---structures---cinéastes---films---textes---entretiens---festivals---pratique---agenda---annuaire ---liens---go

cineastes.net

Communiqué passionné du comité Quetzal de Manosque
— comité Quetzal —


contact : naik.m@free.fr

" Le pouvoir vit de recel. Il ne crée rien, il récupère. S’il créait le sens des mots,
il n’y aurait pas de poésie, mais uniquement de l’ " information " utile. (…)
Qu’est-ce que la poésie sinon le moment révolutionnaire du langage… ? "

Mustapha Khayati.



Le Comité Quetzal de Manosque (pour la démocratie associative et culturelle) regroupe à ce jour plusieurs centaines de sympathisants déterminés à empêcher le Maire de Manosque et ses complices à faire main-basse sur la Maison des Jeunes et de la Culture. Chantal Maire, directrice de la MJC, est condamnée à l’exil pour délit de poésie et de culture. Nous refusons cette sentence.
Le Maire UMP de Manosque a répondu à la centaine de courriers que lui ont fait parvenir des amis de la MJC, artistes, intellectuels, responsables associatifs de France, du Canada, du Maroc, de Belgique…, avec un mépris consternant. Oser critiquer sa décision autoritaire, c’est être selon lui un
" vibrion ", un bacille, une bactérie. (Cf. : les réponses du Maire aux courriers des signataires du comité quetzal)

C’EST INACCEPTABLE !

Face à une telle bassesse, nous considérons que la première déficience morale reste l'indulgence, sous toutes ses formes.

Nous exigeons des excuses. Nous saurons pardonner.

Nous encourageons tous ceux qui n’ont pas renoncé à porter des ailes, à considérer la ville de Manosque comme un laboratoire d’où pourrait jaillir un projet d’activités créatrices libres.
Nous revendiquons le texte (extrait) reproduit ci-dessous, écrit par l’ex-situationniste Ralph Rumney qui vécut ses dernières années à Manosque :

Nous nous sommes penchés depuis plusieurs années sur la nécrose des petites et moyennes villes. Nous constatons que c'est le résultat d'une politique délibérée où les électeurs sont devenus complices en faisant de leurs élus les emphytéotes de leurs libertés et de leurs droits constitutionnels.
La théorie du chaos nous assure que le mistral peut être provoqué par le battement des ailes d'un papillon à New York. Il est donc clair que les activités politico-culturelles étant parmi les plus chaotiques que nous connaissons, une petite ville comme Manosque pourrait déclencher des changements profonds dans la vie affective des Français. (…)
Partant du principe que la vie doit être agonistique, ludique et activement créatrice si l'on doit échapper aux brumes qui nous obnubilent, nous proposons que Manosque devienne la première ville au monde à essayer de se libérer des contraintes imposées par un système qui ne souhaite que des électeurs dociles, qui se présentent aux urnes comme des vaches à la traite.
Il y a moyen, en créant une vraie démocratie, de bouleverser à l'échelle locale la maldonne qui est l'héritage persistant du régime du Maréchal Pétain. Peut-être que cette petite ville des Alpes de Haute-Provence, en volant de ses propres ailes, dans une démocratie locale réelle, pourrait, comme le papillon de New York, engendrer un vent qui troublerait les idées reçues par les emphytéotes et les "vaches à la traite"(…)
Tâchons d'être sérieux.
Février 2000

Fin décembre, si le Maire de Manosque n’a toujours pas démissionné, la Maison des Jeunes et de la Culture risque de se retrouver sous tutelle municipale. Quelles que soient les intentions de la personne qui aura pour charge de gérer cet établissement, quels que soient les discours " rassurants " tenus par les fossoyeurs de la MJC, l’ennui généralisé assombrira le ciel et les cœurs des habitants-otages de Manosque.



Notre riposte constructive doit être imminente.
Cependant, nous ne nous abaisserons pas à donner des mots d’ordre. Nous préférons
les mots du désordre de la passion créatrice et généreuse qui façonnent spontanément, imprévisiblement, nécessairement, le futur.
Nous voulons avancer
continuellement dans la discontinuité afin d’échapper aux structures panoptiques d’une société sécuritaire.
Nous encourageons l’amateurisme, c’est-à-dire
l’amour de la chose publique qui doit être l’affaire de tous et non la propriété privée de quelques professionnels de la culture ou de la politique.
Nous ne sommes porteurs d’aucun drapeau, d’aucune parole à suivre. Nous souhaitons juste, collectivement,
avoir une parole qui porte.
Du 7 au 12 novembre 2003, la Maison des Jeunes et de la Culture, organisera les 16es Instants Vidéo. Nous souhaitons que cette manifestation soit une
assemblée générale des vivants. Le chant des poètes électroniques peut empêcher l’avancée du désert culturel. Nos désirs ne doivent plus laisser à désirer.

Délicatement,

Le 23 octobre 2003

Comité Quetzal de Manosque pour que jamais ne ternissent les plumes multicolores de la poésie, pour que jamais ne s’éteigne le chant polyphonique de nos passions.


*


Courriers de contestation festive et constructive à adresser à Monsieur Jeanmet-Péralta, Maire de Manosque, Mairie, Place de l’Hôtel de Ville, 04 100 Manosque.
(N’oubliez pas de nous adresser un double, merci)

Comité Quetzal : MJC Allée de Provence 04100 Manosque.




Comité Quetzal, octobre 2003
mise en ligne novembre 2003



haut de page
-------------

Autres pages

Le site des instants vidéos de Manosque - http://www.instantsvideo-manosque.com

La rubrique quetzal (texte, signataires…) sur le site des Instants : http://www.instantsvideo-manosque.com/01a.html